Le crédit immobilier fait partie des prestations bancaires les plus en vogue actuellement. Comme son nom l’indique, il permet de financer un projet d’investissement dans la pierre. Il promet en ce sens un capital de 75 000 euros échelonné sur plusieurs années en fonction de vos possibilités financières.

Un crédit immobilier ou prêt affecté

Le pret immobilier  fait partie des crédits dits de « affectés ». C’est-à-dire que pour prétendre à ce genre de prestation bancaire, vous devez fournir quelques justificatifs. On parle ici d’une promesse ou d’un compromis de vente préalablement enregistré auprès d’un notaire.

Il s’agit d’une prestation bancaire plafonnée à 75 000 euros et dont la durée de remboursement peut varier en fonction des possibilités financières de chacun. En moyenne, de nos jours, les emprunteurs s’engagent pour une durée de 20 ans. Ce qui n’est pas trop long pour que le contrat de crédit ne coute cher et pas trop court pour risquer le surendettement.

Pour souscrire à ce service proposé par les banques, vous devez remplir non seulement un formulaire de demande, mais aussi fournir quelques documents. Notamment, vous devez avoir des pièces d’identité, un certificat de résidence, un relevé d’identité bancaire, des avis d’imposition, des fiches de paies et des garanties personnelles ou réelles. Outre l’assurance crédit, que vous pouvez désormais souscrire ailleurs qu’auprès de la banque, vous pouvez aussi avoir une caution, une hypothèque ou un apport personnel afin de booster votre profil emprunteur et augmenter vos chances de réussite.

Le crédit immobilier et les quelques changements de ces dernières années

Au fil des années, le prêt immobilier a connu quelques changements. Par exemple, de nos jours,  c’est l’une des prestations bancaires les plus demandées par les Français. À savoir que les banques françaises, en ligne ou classique, ne proposent leur service qu’aux résidents uniquement. D’où justement l’obligation de fournir un certificat de résidence lors de votre souscription. En tous les cas, cette nouvelle tendance est surtout due à la chute du marché qui dure depuis quelques années. Par rapport à il y a 10 ans, les capacités d’emprunts des Français ont largement augmenté. Et pour cause, les prestations bancaires s’affichent actuellement à moins de 1 % sur des contrats de plus de 10 ans. Cette baisse incroyable du marché est notamment causée par la courbe de l’OAT qui ne semble pas vouloir rehausser : une aubaine pour les emprunteurs.

En outre, pour encore plus réduire le coût de votre crédit, vous avez, depuis 2005, la possibilité de jouer sur la concurrence du marché en matière d’assurance emprunteur. En effet, les banques n’ont plus le monopole en la matière. Mieux ! Toutes les couvertures sont actuellement soumises à une durée de validité de 12 mois renouvelables maximum. Ce qui vous permettra de négocier des contrats plus modiques, et donc de réduire le TAEG de votre emprunt. Attention toutefois, la réussite de votre demande d’emprunt dépendra aussi de la qualité de votre couverture. Vous devez notamment vous inspirez des contrats d’assurance des banques pour choisir la meilleure offre et ne pas uniquement vous contenter de la modicité des prestations des assureurs.

Enfin, sachez que le crédit immobilier est aujourd’hui attaché uniquement à l’achat et la construction d’un bien immobilier. Les travaux, à moins d’être annexes à un investissement récent, ne peuvent plus être financés via ce genre d’emprunt. Ils ont leur propre crédit affecté : « le crédit travaux ». Cette spécificité vise à aider les emprunteurs à mieux gérer leur finance.

Comment prétendre à un prêt immobilier ? Les étapes à respecter

Pour prétendre à un prêt immobilier, voici les étapes à respecter :

  • Pour commencer, vous devez faire une simulation des offres afin de choisir les meilleures conditions d’emprunt. Sur les plateformes de simulation, tout se fait en quelques clics, et ce, gratuitement.
  • Ensuite, vous devez faire jouer la concurrence pour négocier de meilleures offres. Il importe de souligner que le prêt immobilier n’est plus soumis à une obligation de domiciliation de compte de nos jours. Aussi, prenez le temps d’étudier les alternatives proposées par les autres banques avant de décider.
  • Réunissez tous les documents nécessaires pour la demande de crédit immobilier. Ainsi, vous gagnerez du temps.
  • Remplissez le formulaire de demande en ligne ou prenez rendez-vous auprès de votre banquier. Tout dépend de si vous avez opté pour un crédit en ligne ou non.
  • Patientez que les banques étudient votre demande. Auprès des banques digitales, la réponse vous parviendra en 24 à 48 heures. 
Tout sur le crédit immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.