Immobilier aux USA, faut-il Invertir aux États-Unis ?

Après la crise immobilière de 2006-2007, le marché immobilier aux USA a chuté de plus de 30%.

S’en est suivi la crise économique mondiale que nous connaissons tous.
Mais prenons aujourd’hui notre oeil d’investisseur et considérons l’opportunité unique que nous offre le marché actuel de l’ immobilier aux USA.
Il semblerait en effet que la situation se soit stabilisée et le marché assaini, rendant l’ investissement immobilier aux USA propice aux bonnes affaires!

immobilier usa

Rappel Historique: la Création de la «Bulle immobilière»

L’immobilier a toujours été un bon indicateur de la situation économique aux États-Unis.
Pour faire face à l’éclatement de la bulle internet de la fin des années 1990, la Fed a baissé ses taux directeurs afin de favoriser la relance économique.

Les taux atteignent 1,75% en 2001 et descendent même à 1% en 2003.
Dans ces conditions extrêmement favorables, les ménages américains s’endettent pour investir dans l’immobilier.

Certains s’endettent même au-delà de leur limite de solvabilité et mettent leur maison à gage en cas de défaut de paiement.
De plus en plus d’américains deviennent propriétaires. Et un achat sur 4 se finance par un crédit subprime.
Cet engouement pour l’accès à la propriété, favorisé par des taux directeurs très bas, a généré une augmentation des prix du marché immobilier aux USA.

Entre 1996 et 2006, les prix ont quasiment triplé!
En 2005, l’investissement immobilier représentait 6,1% du PIB des États-Unis.

 

L’Éclatement de la Bulle immobilière aux États-Unis

En 2004, la politique monétaire de la Fed s’inverse et les taux directeurs remontent rapidement, passant de 1% à 5% en à peine 2 ans!
Les banques répercutent ces augmentations sur les montants de remboursements des prêts subprimes.

Les ménages incapables de payer se voient obliger de vendre leur maison.
Dans certains cas, la maison ayant été achetée à un prix bien supérieur à celui du marché, la banque récupère la maison mais ne réussit pas couvrir ses frais et fait faillite. C’est le début d’une crise bien plus importante qui se répandra à l’international.

 

Le Bon Moment pour Investir aux États-Unis?

Le stock de biens immobiliers saisis est important.
En 2012, ce sont 1,8 millions de biens immobiliers qui ont été saisis aux États-Unis. Si ce nombre est en diminution par rapport à 2010 (2,9 millions de biens saisis), il reste très important.
Le marché s’assainit progressivement et les saisies continuent. Realty Trac a compté 144 790 saisies en avril 2013!
Ceci montre qu’il existe encore de nombreuses opportunités d’ investissement immobilier aux USA en 2013.

Au niveau des prix, après une forte chute de 2006 à 2008, les prix de l’immobilier se sont stabilisés.
Depuis 2012, un réamorçage du marché immobilier aux USA semble se faire sentir. On note notamment:

  • une augmentation du nombre de ventes,
  • une augmentation de délivrances de permis de construire,
  • une légère augmentation des prix des biens aux enchères.

En effet, avec des conditions d’investissement aussi favorables, les investisseurs du monde entier se sont intéressés à l’immobilier américain.
Et les américains qui avaient perdu leur capacité d’emprunter reviennent progressivement sur le marché.

 

En conclusion, l’assainissement du marché et les prix encore très bas, font de l ‘investissement immobilier aux USA une excellente opportunité pour investir.
La stratégie d’investissement est double. Investir aux États-unis aujourd’hui permet :

  1. un rendement locatif attractif, proche des 8-10%
  2. une plus-value potentiellement importante dans le futur

Nous reviendrons dans un prochain article sur les recommandations et les pièges à éviter pour votre investissement immobilier aux USA.
 

Bookmark and Share

   One Comment


  1. Juju
      18/11/2016

    Je souhaiterais en savoir plus sur le sujet. Pourrais-je avoir le lien menant vers le deuxième article s’il vous plait ? Je ne retrouve pas ce dernier. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *