Nombreuses sont les questions à se poser avant de s’engager dans un crédit immobilier. Cet emprunt remboursable à plus ou moins long terme doit être réfléchi, la décision ne doit pas être prise à la légère. Il est impératif d’être bien informé sur les démarches et sur les modalités de l’emprunt. Voici quelques points importants à considérer avant d’emprunter.

Crédit immobilier : constituez un dossier solide

Pour les établissements prêteurs, un dossier de demande de crédit immobilier solide doit être fait par un emprunteur « fiable » avec une situation stable et une gestion raisonnable des ressources. Les emprunteurs en CDI sont privilégiés par les banques et autres sociétés de crédit. Les découverts bancaires peuvent être mal vus, car une situation financière fragile pourrait être un frein à la continuité du remboursement des mensualités.

Les banques vérifient également la capacité d’endettement de l’emprunteur afin de définir sa capacité à rembourser les mensualités dans les délais impartis. L’apport personnel est également très important. Elle représente généralement au moins 10 % du prix d’achat du bien immobilier.

Bien vérifier les informations sur l’organisme de crédit

L’organisme prêteur a l’obligation de vous fournir une Fiche d’Information Précontractuelle ou FIP avant de signer un contrat de crédit immobilier avec vous. Ce document comporte toutes les informations relatives à votre futur emprunt. Il est donc judicieux de tout bien évaluer avant de prendre une décision. En règle générale, la FIP renseigne entre autres les détails du crédit (type, montant, durée et taux de l’emprunt), le Taux Annualisé Effectif Global (TAEG), les assurances emprunteurs et leur coût, les échéances de remboursement convenues, les frais de dossier, les indemnités et risques de résiliation en cas de défaut de paiement, les délais de rétractation.

Tous ces éléments sont à étudier scrupuleusement, car ils vous aideront à prendre la meilleure décision. Le TAEG par exemple vous permettra d’avoir préalablement une idée du coût total de votre crédit immobilier. Quant aux assurances de prêt, bien qu’elles ne soient pas obligatoires, elles font partie des éléments-clés de l’octroi d’un prêt immobilier.

Choix de la durée de votre emprunt immobilier

En France, la plupart des prêts s’étalent sur 20 ans. Les jeunes ménages quant à eux disposent d’une plus grande marge de remboursement, aux alentours de 25 ans. Certains emprunteurs remboursent jusqu’à 30 ans de crédit, mais le critère de l’âge importe beaucoup dans ce cas. Cette primauté d’un remboursement à plus long terme, avec des mensualités allégées est donc accordée généralement aux primo-accédants. La durée maximale du remboursement est calculée en fonction de l’âge du demandeur, sachant que la plupart des contrats d’assurance de prêt s’arrêtent à 75 ans.

Par ailleurs, pour les crédits immobiliers à taux fixe, plus la durée est longue, plus l’emprunteur paie des intérêts. Par ailleurs, le taux initial d’intérêt prévu dans le contrat de prêt n’est souvent que prévisionnel, car dans la plupart des cas, l’emprunteur rembourse son prêt par anticipation lorsqu’il décide de revendre son bien immobilier. Par ailleurs, le taux d’endettement ne dépasse pas 33 %, soit un tiers des revenus du demandeur de crédit. 

Crédit immobilier : 3 conseils à suivre avant d’emprunter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.