Comment Investir en Bourse? Partie 2 – Le Support de Placement

Vous êtes convaincu du potentiel de rendement plus élevé avec un investissement boursier qu’avec une épargne sur Livret A… et vous avez raison.
La question est maintenant de savoir Comment investir en Bourse.
La réponse se passe en 2 étapes :

  1. Choisir les fonds sur lesquels investir (article précédent)
  2. Choisir le meilleur support pour optimiser le rendement (ce que nous allons voir aujourd’hui)

Le choix du support est important. Les différences principales sont liées aux frais et à l’imposition qui peuvent significativement impacter le rendement final. Petit tour d’horizon.

comment investir en bourse

1- Le Compte-Titres Ordinaire

Le compte-titres ordinaire est un support classique permettant l’achat et la revente de fonds en actions.

Avantages :

  • Très flexible, il permet d’acheter ou de vendre un fonds à tout moment.
  • Pas de plafond.
  • Pas de limite de comptes par personne et possibilité de comptes joints.
  • Libre diversification des fonds choisis : actions ou obligations du monde entier.

 

Inconvénient :

  • Aucune défiscalisation. Les plus-values sont imposées 15,5% de prélèvements sociaux + 24% de prélèvement libératoire; et les dividendes sont imposées 15,5% de prélèvements sociaux + impôt sur le revenus (dividendes à inclure dans sa déclaration de revenus).

 

2- Le PEA, Plan d’Épargne en Actions

Le PEA est un compte-titres défiscalisé. Pour bénéficier de ses avantages fiscaux au bout de 5 ans, il faudra accepter ses quelques contraintes.

 

Avantages :

  • Après 5 ans, les dividendes et les plus-values sont exonérées d’impôts sur le revenus et vous ne paierez que 15,5% de prélèvements sociaux.

 

Inconvénients :

  • Un seul PEA par personne ; pas de compte-joint possible.
  • Plafond à 150 000€ par PEA + 75 000€ complémentaires pour l’investissement dans les PME et ETI.
  • Seuls les actions de sociétés ayant leur siège sociale dans l’Union Européenne peuvent être placées sur un PEA. En pratique, les OPCVM peuvent contenir jusqu’à 25% de titres hors UE ou en obligations.
  • Un retrait d’argent du PEA avant 8 ans impose sa clôture et un retrait avant 5 ans fait perdre les avantages fiscaux.
  • Un retrait du PEA après 8 ans interdit tout nouveau versement ultérieur.

 

3- L’Assurance vie en Unités de Compte (UC)

L’assurance vie est plus souvent vue comme un livret d’épargne, pourtant si elle est « multi-supports », il est aussi possible d’y investir en actions.

 

Avantage :

  • Les UC bénéficient des avantages fiscaux de l’assurance vie. Cependant, ces avantages sont moins intéressants que ceux du PEA.

 

Inconvénients :

  • Le choix des fonds est souvent limité ou bien, on ne trouve pas les meilleurs fonds du marché.
  • En plus des frais relatifs aux fonds eux-mêmes, il faut rajouter les frais de gestion de l’assurance vie. Ces frais peuvent fortement impacter le rendement de vos actions, malgré la fiscalité attractive après 8 ans.

 

4- le Plan d’Épargne d’Entreprise ou Inter-entreprise

Vous pouvez ouvrir un PEE ou PEI si votre entreprise en a mis en place un!

 

Avantages :

  • Les sommes du PEE alimentées par l’intéressement et la participation ne sont pas imposés sur le revenus.
  • Possibilité d’abondement de votre employeur pour chacun de vos versements, dans la limite de 3 fois votre somme versée et pour un maximum de 2962€ en 2013.
  • Les gains sont exonérés d’impôts sur le revenus après 5 ans (comme pour le PEA).
  • Possibilités de débloquer son investissement dans plusieurs situations telles que : mariage, naissance d’un 3ème enfait, acquisition de sa résidence principale, invalidité, divorce avec garde de l’enfant, création d’entreprise, etc.

 

Inconvénients :

  • Blocage de l’argent pendant 5 ans (mais avec de nombreuses exceptions).
  • Choix des fonds de placement limité.
  • Pas d’avantage fiscal sur les versements libres (hors intéressement, participation et versement avec abondement).

 

5- L’Épargne Retraite

Pour préparer votre retraite et vous assurer une rente complémentaire, vous pouvez investir dans un plan d’épargne retraite tel que PERP ou PERCO.

 

Avantages :

  • L’investissement n’est pas limité en actions.
  • Pour le PERP, les versements ne sont pas imposés sur le revenus (mais les rentes le seront). Cet impôt est donc décalé dans le temps.
  • Pour le PERCO, l’intéressement, la participation et les versements bénéficiant d’un abondement ne sont pas imposés sur le revenus (les autres versements libres le sont).

 

Inconvénients :

  • L’argent est bloqué jusqu’à la retraite avec peu d’exceptions.
  • Les modalités et la fiscalité peuvent changer d’ici votre retraite. Vous pourrez alors arrêter d’alimenter votre compte si celui n’est plus intéressant mais vous ne pourrez pas récupérer l’argent avant votre retraite.

 

En plus de tous ces supports, si vous aimez le day trading, vous pouvez également acheter des actions via les cfd.

Bookmark and Share

   2 Comments


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *